fbpx
NEWHon'ble Prime Minister of India Shri Narendra Modi has inaugurated Kevadia Railway Station and flagged off 8 trains connecting Kevdia to various regions of the country on 17th January, 2021.

Sardar Vallabhbhai Patel

Jeunesse de

Sardar Vallabhbhai patel

Naissance : le 31octobre 1875

Lieu de naissance : ville de Nadiad, Gujarat

Enfance et scolarisation : Karamsad, Petlad et Nadiad.

Parents : père Jhaverbhai, agriculture, et mère Laad Bai, femme au foyer

Épouse : Jhaverba, décédée très jeune en 1909

Enfants : fille Maniben (née en 1903) ; fils Dahyabhai (né en 1905)

Décès : 15 décembre 1950, à Birla House, Mumbai

Sardar Vallabhbhai patel

Vallabhbhai Patel (31 octobre 1875 –15 décembre 1950), symbole de solidarité et d’intégrité de l’Inde, et défenseur du mouvement paysan dans l’Inde Britannique, était un dirigeant politique et social qui joua un rôle très important dans la lutte pour l’indépendance du pays et mena ensuite son intégration en tant que nation unie et indépendante. Il est connu comme « l’Homme de Fer de l’Inde ». Après la grande victoire du mouvement des paysans de Bardoli, il fut surnommé « Sardar » par la population. Vallabhbhai Patel avait déjà une carrière prospère en tant qu’avocat lorsqu’il fut inspiré par le travail et la philosophie du Mahatma Gandhi. Vallabhbhai Patel mena ensuite les paysans de Kheda, de Borsad et de Bardoli au Gujarat dans un mouvement non-violent de désobéissance civile contre les politiques oppressives imposées par le Raj britannique. Ainsi, il devint le dirigeant le plus influent du Gujarat, et il était guidé par le Mahatma Gandhi. Il fut nommé à la gouvernance du Congrès National Indien en 1931 à la session du Congrès de Karachi, et il fut en première ligne de tous les événements politiques à partir de 1931 au niveau national. Il fut une figure-clef dans l’organisation du parti pour les élections en 1934 et en 1937 et pour la promotion du mouvement « Quittez l’Inde » de 1942, qui donna lieu à l’arrestation de presque tous les dirigeants du mouvement pour l’Indépendance.

En tant que premier Ministre de l’intérieur et Vice-Premier ministre de l’Inde, Sardar Patel organisa les secours pour les réfugiés au Punjab et à Delhi et prit la tête des efforts de paix dans tout le pays. Sardar Patel prit en charge la tâche de forger une Inde unie à partir des 562 États princiers semi-autonomes et des provinces coloniales de l’ère britannique. À l’aide d’une diplomatie franche appuyée par la possibilité (parfois utilisée) de l’action militaire, l’action politique de Sardar Patel permit l’adhésion de presque tous les États princiers. Salué comme l’Homme de Fer de l’Inde, il reste également dans les mémoires en tant que « saint patron » des fonctionnaires de l’Inde, pour avoir mis en place des services publics modernes dans toute l’Inde. Sardar Patel était également l’un des premiers défenseurs du droit à la propriété et à la libre entreprise en Inde. Sa contribution en tant que président de la commission constitutionnelle sur les droits fondamentaux, les droits des minorités, les constitutions provinciales, et la délimitation des frontières des zones classées forme les piliers de la Constitution indienne.

Sardar Vallabhbhai Patel joua un rôle central dans l’unification de l’Inde en démontrant ses multiples facettes de dirigeant. Il joua un rôle crucial dans la construction de l’Inde pendant les années qui suivirent l’Indépendance. Sardar Patel adhérait à la pratique du « Su-raaj », c'est-à-dire de la bonne gouvernance, en tant que premier ministre de l’Intérieur et Vice-Premier ministre. En prenant toujours position pour l'unité, il contribua également à mobiliser la communauté des agriculteurs de l'Inde, ainsi qu'à rassembler diverses castes et communautés pour qu’elles rejoignent la lutte pour l’Indépendance.

Bien avant son incursion dans la lutte pour l’Indépendance, sa force de volonté était évidente dans sa carrière d’avocat passionné. Doté de beaucoup d’ingéniosité, Sardar avait toujours voulu devenir avocat. Cependant, à cette époque, pour réaliser ce rêve, il était nécessaire de se rendre en Angleterre. Né dans une famille d’agriculteurs, il n’avait pas les ressources financières nécessaires pour s’inscrire à l’université même en Inde, sans parler de voyager jusqu’en Angleterre.

Cependant, de tels obstacles ne suffirent jamais à décourager ce jeune homme à la détermination sans faille, et il trouvait toujours le moyen de réaliser ses rêves. Il était autodidacte, et empruntait des livres à un ami avocat afin d’étudier chez lui, et en ce qui concernait la formation pratique, il commença à assister à des audiences à la cour pour observer de près chaque argument avancé. Le jeune homme réussit l’examen avec brio et commença sa pratique à Godhra.

On verra plus tard une autre facette de sa personnalité et de son empathie. Quand il eut les moyens financiers de voyager à l’étranger, il commença par laisser son frère aîné Vitthalbhai, qui était également avocat, aller en Angleterre pour y poursuivre ses études de droit. Ce n’est qu’après le retour de son frère qu’il partit pour l’Angleterre en 1910, où il fut reçu premier pour son diplôme d'avocat. Il revint en Inde en 1913.

L’incursion de Sardar Patel dans la lutte pour l’Indépendance fut inspirée par le Mahatma Gandhi lorsqu’ils se rencontrèrent à une réunion à Godhra. Dès lors, ils devinrent amis et Patel commença à suivre les activités du Mahatma Gandhi, particulièrement après son succès avec le mouvement de désobéissance civile de Champaran.

Le moment décisif pour Sardar arriva quand, en 1918, Kheda fut dévastée par des inondations. Les récoltes ayant été endommagées, les agriculteurs demandèrent une exemption de lourdes taxes imposées par le gouvernement britannique, mais en vain. Gandhiji rejoignit la lutte de Kheda mais n’était pas en mesure d’y consacrer toute son attention.

Comme Gandhiji cherchait une personne capable de défendre la cause des agriculteurs en son absence, Sardar se porta volontaire. Comme toujours, il ne fit rien à moitié, et son premier pas fut d’abandonner sa pratique lucrative d’avocat pour rejoindre le mouvement de non-coopération, en se revêtissent de vêtements en khadi. Cette lutte fut un succès retentissant, et le gouvernement britannique dut accepter des négociations avec Sardar, et plus tard accepter ses conditions de réduction des taux d’imposition. Dès lors, il n’y eut plus de retour en arrière possible pour ce Fils du Sol.

Ouvrant la voie pour une administration transparente et bien planifiée à Ahmedabad, Sardar s’impliqua davantage dans l’administration de la ville. Avant de rejoindre le mouvement pour l’Indépendance, il fut élu à la municipalité d’Ahmedabad à une voix près dans la circonscription de Dariyapur le 5 janvier 1917, alors qu’il pratiquait encore le droit. Il fut élu à la présidence municipale d’Ahmedabad en 1924 et y resta jusqu’à l’année 1928, et à cette période Ahmedabad bénéficia de l’extension de son réseau électrique, de certaines reformes éducatives majeures, de la planification urbaine, de la mise en place de l’approvisionnement en eau et de plusieurs autres réformes sociales.

Après le succès des mouvements de désobéissance civile de Kheda, de Nagpur et de Borsad, Sardar Patel prit à nouveau fait et cause en 1928 pour les agriculteurs de Bardoli qui s’opposaient à une augmentation arbitraire des impôts fonciers. Dans une autre victoire retentissante face à des règlements fiscaux britanniques draconiens, Sardar aida les agriculteurs à s’organiser, leur dit de ne pas payer un seul paisa d’impôts, et combattit l'oppression jusqu'à ce que le gouvernement britannique s’incline. Un autre combat important fut le mouvement de désobéissance civile de 1930, suite auquel il fut arrêté le 7 mars 1930. Plus tard, il fut libéré et fut élu Président du Congrès au cours de la session de 1931 à Karachi. En août 1942, le Congrès National Indien lança le mouvement « Quittez l’Inde », suite auquel Sardar Patel, comme beaucoup d’autres dirigeants du mouvement pour l’Indépendance, fut emprisonné pour une durée de trois ans.

Peu après l’Indépendance indienne, certains des maharajas et nawabs des 562 États princiers croyaient qu’ils deviendraient des dirigeants indépendants dans leur royaume respectif, comme à l’époque pré-britannique. Ils affirmèrent que le gouvernement de l’Inde indépendance devait les traiter comme des égaux. Ce fut la perspicacité, la sagesse et la diplomatie de Sardar Patel qui convainquirent finalement ces monarques d'adhérer à la République indienne.

Faits majeurs:

  • Il mena avec succès les agriculteurs dans divers mouvements de désobéissance civile, à Kheda en 1918, à Borsad en 1924 et à Bardoli en 1928.

  • Il fut élu en tant que président de la municipalité d’Ahmedabad en 1924 et y travailla jusqu’en avril 1928.

  • Il fut élu président du Congrès national indien en 1931 au cours de la session de Karachi.

  • Premier Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, et ministre de l’Information et de la Diffusion de l’Inde indépendante.

  • Il fut l’architecte de l’unification de l’Inde après l’Indépendance.

  • Il occupa le poste de Premier ministre de l’Inde quatre fois à différentes périodes jusqu’en 1950.

  • Il prépara la Constitution indienne en élaborant des dispositions sur différents sujets importants en tant que Président.

  • À titre posthume, on lui décerna le Bharat Ratna en 1991.

Fermer le menu